Fiche d'auteur et citations de: Emil Cioran


Emil Cioran Retour aux auteurs

Né(e) le 08/04/1911

Mort(e) le 20/06/1995

Pays: Roumanie

Photo

Emil Cioran (prononcé /tʃjo.ʁan/), né le 8 avril 1911 à Rășinari en Roumanie, mort le 20 juin 1995 à Paris, est un philosophe et écrivain roumain, d'expression roumaine initialement, puis française à partir de 1949 (Précis de décomposition). Il est interdit de séjour dans son pays d'origine à partir de 1946, pendant le régime communiste. Bien qu'ayant vécu la majeure partie de sa vie en France, il n'a jamais demandé la nationalité française. Il a parfois signé sous le nom de « E. M. Cioran[1] ».

Cioran naît d'un père pope orthodoxe et d'une mère athée. Après quelques années de vie heureuse à Rășinari, petit village de Transylvanie, alors en Autriche-Hongrie, Cioran est traumatisé suite à son déménagement vers Sibiu, la ville la plus proche de son village natal. Son compatriote Lucian Blaga, philosophe de la culture, a aussi décrit le rôle matriciel que pouvait avoir un village roumain. Ce choc, ainsi que les relations difficiles avec sa mère et les nombreuses insomnies dont il souffre durant sa jeunesse, contribueront au développement sa vision pessimiste du monde et qui le feront penser au suicide.

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

Carnets (Cioran)

(Année de parution non renseignée.)

Histoire et utopie

1960

Histoire et Utopie est un ouvrage d'Emil Cioran paru en 1960 qui analyse avec profondeur les vices et les vertus de l'utopie.

Cioran formule en premier l'hypothèse que l'homme est inapte à cohabiter avec ses semblables. Sa nature le pousse à faire le vide autour de lui, et la tolérance devient un effort à fournir pour vivre en société, mais qui est à l'origine d'un réel affaiblissement physique et psychologique de l'individu. D'où une nécessité de concevoir, d'inventer, à l'intérieur du temps, l'utopie qui viendrait consoler les plus malheureux "La perspective d'un nouvel avènement, la fièvre d'une attente essentielle, parousie dégradée, modernisée, dont surgissent ces systèmes, si chers aux déshérités". Ainsi Selon Cioran une communauté ne peut subsister que dans la mesure où elle se crée des fictions, les entretient et s'y attache. L'utopie fournit des symboles qui guident les sociétés vers leur avenir. L'imagination permet alors de structurer le réel. L'utopie est ainsi une nécessité car elle nous fait nous pencher sur l'avenir, l'idée d'idéal crée la volonté de l'homme.

... Suite ici [article wikipedia]