Toutes vos citations sur Chuchotements



 Qu'est-ce ?

Le site Chuchotements vous propose des citations littéraires, philosophiques ou poétiques issues des plus grands ouvrages de la langue française dans le respect des intentions des auteurs en tentant de privilégier la qualité sur la quantité. Ainsi, plutôt que de favoriser de très courts extraits de textes, les citations proposées ici sont en général plus complètes que celles que vous pourrez trouver sur d'autres sites de citations généralistes.

Lire la suite...



 Par où commencer ?

Pour une recherche rapide par mot clef (sur un extrait de citation d'un ou plusieurs mots), utiliser la boîte de recherche dans le menu à gauche de la page.

Pour l'espace Citations (aussi accessibles par le menu "Consulter" de la barre de menu en haut, ou via les accès rapides dans le menu à gauche de la page):

Consulter les citations

Consulter les auteurs

Consulter les oeuvres

Consulter les ebooks

Consulter les thématiques






Lire la suite...



Citation aléatoire:


Pascal, dernier mot


Quand de son Golgotha, saignant sous l'auréole,
Ton Christ viendrait à nous, tendant ses bras sacrés,
Et quand il laisserait sa divine parole
Tomber pour les guérir en nos coeurs ulcérés;
Quand il ferait jaillir devant notre âme avide
Des sources d'espérance et des flots de clarté,
Et qu'il nous montrerait dans son beau ciel splendide
Nos trônes préparés de toute éternité,
Nous nous détournerions du Tentateur céleste
Qui nous offre son sang, mais veut notre raison.
Pour repousser l'échange inégal et funeste
Notre bouche n'aura jamais assez de non.


Par: Louise Victorine Ackermann
Extrait de: Poésies, premières poésies, poésies philosophiques (1874)

Ajoutée par Savinien le 28/12/2010

Dernières citations ajoutées:



Presque toujours, pour vivre en repos avec nous-mêmes, nous travestissons en calculs et en systèmes nos impuissances ou nos faiblesses : cela satisfait cette portion de nous qui est, pour ainsi dire, spectatrice de l'autre.


Par: Benjamin Constant
Extrait de: Adolphe (1816)

Ajoutée par Zazou le 15/08/2018



Une fureur insensée s'empara de nous : tout ménagement fut abjuré, toute délicatesse oubliée. On eût dit que nous étions poussés l'un contre l'autre par des furies. Tout ce que la haine la plus implacable avait inventé contre nous, nous nous l'appliquions mutuellement, et ces deux êtres malheureux qui seuls se connaissent sur la terre, qui seuls pouvaient se rendre justice, se comprendre et se consoler, semblaient deux ennemis irréconciliables, acharnés à se déchirer.


Par: Benjamin Constant
Extrait de: Adolphe (1816)

Ajoutée par Zazou le 15/08/2018



L'homme a presque toujours le tort de se figurer qu'il voit les choses quand il ne les voit pas; il a plus tort encore de se figurer qu'il ne les a pas vues quand réellement il les a vues.


Par: Alexandre Dumas (père)
Extrait de: Le collier de la reine (1849)

Ajoutée par Savinien le 15/08/2018