Citations de Le comte de Monte-Cristo, de Alexandre Dumas (père)

31 Citations

Il faisait une de ces magnifiques journées d'automne qui nous dédommagent parfois d'un été absent ou écourté.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Dratabel le 17/10/2020

 

Je ne suis pas fier, mais je suis heureux, et le bonheur aveugle, je crois, encore plus que la fierté.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 23/08/2020

Catégories:

La joie pour les coeurs qui ont longtemps souffert est pareille à la rosée pour les terres desséchées par le soleil; coeur et terre absorbent cette pluie bienfaisante qui tombe sur eux, et rien n'en apparaît au-dehors.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 09/05/2018

Catégories:

Mme de Morcef vivait là depuis qu'elle avait quitté son hôtel; la tête lui tournait devant ce silence éternel comme elle tourne au voyageur arrivé sur le bord d'un abîme: s'apercevant qu'à toute minute Albert la regardait à la dérobée pour juger de l'état de son coeur, elle s'était astreinte à un monotone sourire des lèvres qui, en l'absence de ce feu si doux du sourire des yeux, fait l'effet d'une simple réverbération de lumière, c'est à dire d'une clarté sans chaleur.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 09/05/2018

Catégories:

Jamais Mercédès n'avait connu véritablement la misère; elle avait souvent, dans sa jeunesse, parlé elle-même de pauvreté, mais ce n'est point la même chose: besoin et nécessité sont deux synonymes entre lesquels il y a deux mondes d'intervalle.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 09/05/2018

Catégories:

A quoi voulez-vous que servent le temps, les encouragements, les médailles, les croix, les prix Montyon, si ce n'est pour mener la société vers sa plus grande perfection? Or, l'homme ne sera parfait que lorsqu'il saura créer et détruire comme Dieu, il sait déjà détruire, c'est la moitié du chemin de fait.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 08/05/2018

Catégories:

Mon frère, vous sacrifiez à l'orgueil; vous êtes au-dessus des autres, mais au-dessus de vous il y a Dieu.
Au-dessus de tous, monsieur! Répondit Monte-Cristo avec un accent si profond que Villefort frissonna involontairement. J'ai mon orgueil pour les hommes, serpents toujours prêts à se dresser contre celui qui les dépasse du front sans les écraser du pied. Mais je dépose cet orgueil devant Dieu, qui m'a tiré du néant pour me faire ce que je suis.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 08/05/2018

Catégories:

On n'a pas besoin de connaître le danger pour craindre; il y a même une chose à remarquer, c'est que ce sont justement les dangers inconnus qui inspirent les plus grandes terreurs.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 08/05/2018

Catégories:

Jamais l'homme bien amoureux n'a laissé les horloges faire paisiblement leur chemin.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 07/11/2012

 

Ne comprenez-vous pas, madame, que, moi aussi, il faut que j'oublie? Eh bien, quand je travaille, et je travaille nuit et jour, quand je travaille, il y a des moments où je ne me souviens plus, et quand je ne me souviens plus, je suis heureux à la manière des morts; mais cela vaut encore mieux que de souffrir.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 26/03/2012

 

Les amis que nous avons perdus ne reposent pas dans la terre, ils sont ensevelis dans notre coeur, et c'est Dieu qui l'a voulu ainsi pour que nous en fussions toujours accompagnés.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 26/03/2012

 

C'est un des orgueils de notre pauvre humanité, que chaque homme se croie plus malheureux qu'un autre malheureux qui pleure et qui gémit à côté de lui.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 26/03/2012

 

Il n'y a ni bonheur ni malheur en ce monde, il y a la comparaison d'un état à un autre, voilà tout. Celui-là seul qui a éprouvé l'extrême infortune est apte à ressentir l'extrême félicité. Il faut avoir voulu mourir, Maximilien, pour savoir combien il est bon de vivre.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 26/03/2012

 

- Je dis que puisque vous l'ordonnez, Mercédès, il faut mourir.
- Mourir! Et qui est-ce qui dit cela? Qui parle de mourir? D'où vous reviennent ces idées de mort?
- Vous ne supposez pas qu'outragé publiquement, en face de toute une salle, en présence de vos amis et de ceux de votre fils, provoqué par un enfant qui se glorifiera de mon pardon comme d'une victoire, vous ne supposez pas, dis-je, que j'aie un instant le désir de vivre. Ce que j'ai le plus aimé après vous, Mercédès, c'est moi-même, c'est à dire ma dignité, c'est à dire cette force qui me rendait supérieur aux autres hommes; cette force, c'était ma vie. D'un mot vous la brisez, je meurs.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 15/03/2012

 

- Il est écrit dans le livre saint, répondit Monte Cristo: "les fautes des pères retomberont sur les enfants jusqu'à la troisième et quatrième génération." Puisque Dieu a dicté ces propres paroles à son prophète, pourquoi serais-je meilleur que Dieu?
- Parce-que Dieu a le temps et l'éternité, ces deux choses qui échappent aux hommes.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 15/03/2012

 

Les hommes vraiment généreux sont toujours prêts à devenir compatissants, lorsque le malheur de leur ennemi dépasse les limites de leur haine.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 15/03/2012

 

Les blessures morales ont cela de particulier qu'elles se cachent, mais ne se referment pas; toujours douloureuses, toujours prêtes à saigner quand on les touche, elles restent vives et béantes dans le coeur.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 15/03/2012

 

Souvent femme varie, a dit François 1er; la femme, c'est l'onde, a dit Shakespeare; l'un était un grand roi et l'autre un grand poète, et chacun d'eux devait connaître la femme.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 15/03/2012

 

Si endurcis au danger que soient les hommes, si bien prévenus qu'ils soient du péril, ils comprennent toujours, au frémissement de leur coeur et au frissonnement de leur chair, la différence énorme qui existe entre le rêve et la réalité, entre le projet et l'exécution.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 05/03/2012

 

Il y a deux regards: le regard du corps et le regard de l'âme. Le regard du corps peut oublier parfois, mais celui de l'âme se souvient toujours.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 01/03/2012

 

Les coeurs les plus corrompus ne peuvent croire au mal qu'en le faisant reposer sur un intérêt quelconque; le mal inutile et sans cause répugne comme une anomalie.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 01/03/2012

 

Qu'est-ce que la vie? Une halte dans l'antichambre de la mort.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 01/03/2012

 

Les idées ne meurent pas, elles sommeillent quelquefois, mais elles se réveillent plus fortes qu'avant de s'endormir.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 01/03/2012

 

Chaque homme a sa passion qui le mord au fond du coeur, comme chaque fruit son ver.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 01/03/2012

 

Tu sais bien que ce n'est jamais moi qui te quitterai. Ce n'est point l'arbre qui quitte la fleur, c'est la fleur qui quitte l'arbre.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 19/02/2012

 

Voilà que j'ai acheté un jardin croyant acheter un simple enclos fermé de murs, et point du tout, tout à coup cet enclos se trouve être un jardin tout plein de fantômes, qui n'étaient point portés sur le contrat. Or j'aime les fantômes; je n'ai jamais entendu dire que les morts eussent fait en six mille ans autant de mal que les vivants en font en un jour.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 19/02/2012

 

A tous les maux il est deux remèdes: le temps et le silence.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 19/02/2012

 

Les moccoli ou moccoletti sont des bougies qui varient de grosseur, depuis le cierge pascal, jusqu'au rat de cave, et qui éveillent chez les acteurs de la grande scène qui termine le carnaval romain deux préoccupations opposées:
1) Celle de conserver allumé son mocoletto;
2) Celle d'éteindre le mocoletto des autres.
Il en est du mocoletto comme de la vie: l'homme n'a encore trouvé qu'un moyen de la transmettre; et ce moyen il le tient de Dieu. Mais il a découvert mille moyens de l'ôter; il est vrai que pour cette suprême opération le diable lui est quelque peu venu en aide.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 19/02/2012

 

Le monde va de mal en pis, qu'il tombe donc du ciel deux jours de poudre et une heure de feu, et que tout soit dit!


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 13/02/2012

 

Apprendre n'est pas savoir; il y a les sachants et les savants: c'est la mémoire qui fait les uns, c'est la philosophie qui fait les autres.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 13/02/2012

 

La joie fait quelquefois un effet étrange, elle oppresse comme la douleur.


Par: Alexandre Dumas (père)

Ajoutée par Savinien le 13/02/2012