Citations de Essais, de Michel de Montaigne

21 Citations

A chaque minute il me semble que je m'échappe. Et me rechante sans cesse: "Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd'hui."


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par jlm le 28/11/2012

 

I, 20


Pourquoi crains-tu ton dernier jour? Il ne confère non plus à ta mort que chacun des autres. Le dernier pas ne fait pas la lassitude: il la déclare. Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 14/09/2011

 

I, 20


Si j'étais faiseur de livres, je ferais un registre commenté des morts diverses. Qui apprendrait les hommes à mourir, leur apprendrait à vivre.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 14/09/2011

 

Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 09/07/2011

 

Quand je joue avec ma chatte, qui sait si elle passe son temps de moi, plus que je ne fais d'elle.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 09/07/2011

 

Philosopher, c'est apprendre à mourir.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 09/07/2011

 

III, 10


Mon opinion est qu'il se faut prêter à autrui et ne se donner qu'à soi-même.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

III, 5


Il advient du mariage ce qui se voit aux cages: les oiseaux qui en sont hors désespèrent d'y entrer; et d'un pareil soin en sortir, ceux qui sont au-dedans.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

III, 4


C'est priser sa vie justement ce qu'elle est, de l'abandonner pour un songe.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

II, 19


Il n'y a point de bête au monde tant à craindre à l'homme que l'homme.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

II, 17


Je me fais plus d'injure en mentant que je n'en fais à celui à qui je mens.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

II, 12


Quelque apparence qu'il y ait en la nouveauté, je ne change pas aisément, de peur que j'ai de perdre au change.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

II, 12


Le beaucoup savoir apporte l'occasion de plus douter.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

II, 8


Quand je pourrais me faire craindre, j'aimerais encore mieux me faire aimer.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 47


Il fait dangereux assaillir un homme à qui vous avez ôté tout autre moyen d'échapper que par les armes: car c'est une violente maîtresse d'école que la nécessité.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 28


Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu'en répondant: parce que c'était lui, parce que c'était moi.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 20


La mort est moins à craindre que rien, s'il y avait quelque chose de moins. Elle ne vous concerne ni mort ni vif: vif, parce que vous êtes; mort, parce que vous n'êtes plus.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 20


Il est incertain où la mort nous attende, attendons-la partout. La préméditation de la mort est préméditation de la liberté: qui a appris à mourir, il a désappris à servir.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 20


Le but de notre carrière, c'est la mort, c'est l'objet nécessaire de notre visée: si elle nous effraie, comment est-il possible d'aller un pas en avant sans fièvre? Le remède du vulgaire, c'est de n'y penser pas.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

I, 9


En vérité, le mentir est un mauvais vice. Nous ne sommes hommes et ne nous tenons les uns aux autres que par la parole. Si nous en connaissions l'horreur et le poids, nous le poursuivrions à feu plus justement que d'autres crimes.


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Savinien le 06/08/2010

Catégories:

Sur le plus beau trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul


Par: Michel de Montaigne

Extrait de: Essais (1595)

Ajoutée par Chris le 25/07/2010

Catégories: