Fiche d'auteur et citations de: Thomas d' Angleterre


Thomas d' Angleterre Retour aux auteurs

Pays: Royaume-Uni

Photo

Thomas d'Angleterre (Tumas de Britanje) (actif entre 1170 et 1180[1]), est un clerc et poète normand[1]. Il est connu pour son poème en ancien français Tristan, une version de la légende de Tristan et Iseut.

On ne sait pas qui il est, ni qu'elles sont ses origines[2]. Dans son œuvre, il dit se prénommer Thomas par deux fois[1]. On déduit de son langage, qui n'est pas particulièrement anglo-normand, qu'il est probablement un Normand qui s'est installé en Angleterre[1]. Son toponyme vient du poète allemand Gottfried von Straßburg qui écrit qu'il s'est inspiré du Tristan de « Thômas von Britanje[1] ». En fait, Thomas pourrait aussi bien être originaire de Bretagne, puisqu'il existait des connexions entre la Bretagne et l'Angleterre par les Plantagenêts[2]. Il est souvent allégué que Thomas est fréquemment présent à la cour d'Henri II d'Angleterre, mais il n'en existe aucune preuve[1].

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

Roman de Tristan

1175

L’histoire de Tristan et Iseut (ou Iseult, Yseut, Yseult, ainsi qu'Isolde et Ysolde) a traversé les siècles pour intégrer la littérature. Elle est d’origine celtique[1], mais ce sont les poètes normands qui en ont fait les premières rédactions qui nous sont conservées.

Issue de la tradition orale, la très populaire histoire de Tristan et Iseut fait son entrée dans la littérature écrite au XIIe siècle. Plusieurs textes différents ont vu le jour, dont les célèbres versions de Béroul et de Thomas d'Angleterre, certains ont été malheureusement perdus comme celui de Chrétien de Troyes, aucun de ceux qui nous sont parvenus n'est intégral. Entre 1900 et 1905, Joseph Bédier a reconstitué une version « complète » de la légende à partir de Béroul, Thomas d'Angleterre, Eilhart von Oberge et de fragments anonymes. Son ouvrage a fait redécouvrir l'histoire et est devenu la version de référence pour les lecteurs non spécialistes du XXe siècle.

... Suite ici [article wikipedia]