Fiche d'oeuvre et citations de Les Provinciales


Les Provinciales Retour aux oeuvres

Paru en:



Les Provinciales, ou Lettres écrites par Louis de Montalte à un Provincial de ses amis et aux R.R. Pères Jésuites, constituent une série de dix-huit lettres écrites par Pascal sous un pseudonyme, Louis de Montalte. Elles sont une défense d'Antoine Arnauld, janséniste ami de Pascal, qui fut condamné en 1656 par la Sorbonne pour des opinions considérées comme hérétiques. La première lettre est datée du 23 janvier 1656 et la dix-huitième du 24 mars 1657. Une dix-neuvième lettre dont on n'a qu'une ébauche est fréquemment incluse avec les autres.

La doctrine catholique soutient que l'Homme naît dans un état de faiblesse telle qu'il ne peut se diriger durablement vers le bien si Dieu ne lui prête force intérieure et lumière. Mais comment peut-on concilier action divine et libre arbitre humain ? Contre le moine Pélage, saint Augustin avait soutenu que la grâce est toujours efficace, c'est-à-dire qu'elle atteint de manière infaillible le but que Dieu, tout puissant, lui attribue. Selon lui, l'homme reste libre, car il possède toujours le pouvoir de résister à Dieu, mais la grâce s'accompagne d'une joie si grande qu'en définitive le libre-arbitre, réalisant où se situe le vrai bonheur, s'y précipite de lui-même. Ainsi l'action humaine ne fait que suivre et accompagner l'impulsion de Dieu.

...Suite ici [article Wikipedia]

Consulter les citations de cette oeuvre