Fiche d'oeuvre et citations de Les affinités électives


Les affinités électives Retour aux oeuvres

Paru en:



Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) s'intéresse toute sa vie aux sciences, que ce soit la minéralogie, la botanique, ou encore l'anatomie. Sa contribution la plus marquante en ce domaine est son Traité des couleurs (Zur Farbenlehre) où il critique la théorie newtonienne. En 1809, il publie son roman Les Affinités électives (Die Wahlverwandschaften), qui compte deux parties de dix-huit chapitres chacune. Il y montre un intérêt scientifique pour les relations humaines, allant jusqu'à proposer un modèle chimique pour rendre compte de leur complexité. Il s'inspire pour cela du chimiste suédois Bergmann. Il détruit par la suite tous les travaux d'élaboration de l'œuvre.

Aux environs de Weimar, Edouard et Charlotte, un couple d'aristocrates unis après un premier mariage, invitent un ami d'enfance d'Edouard nommé le Capitaine, puis, malgré le pressentiment funeste de Charlotte, Odile, la nièce de Charlotte, belle et orpheline, les rejoint. La description d'une expérience scientifique, celle des « Affinités électives », au chapitre quatre de la première partie, nous permet déjà de présager de la suite de la narration dans laquelle l'attachement de plus en plus exclusif d'Edouard pour Odile aura des suites funestes.

...Suite ici [article Wikipedia]

Consulter les citations de cette oeuvre