Fiche d'auteur et citations de: Paul Verlaine


Paul Verlaine Retour aux auteurs

Né(e) le 30/03/1844

Mort(e) le 08/01/1896

Pays: France

Photo

Paul Marie Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.

Après la démission de l'armée de son père, capitaine du génie, la famille Verlaine s'installe à Paris en 1851. Paul Verlaine suit des études secondaires en pension et devient bachelier en 1862, il renonce par la suite à des études de droit et entre comme employé à l'Hôtel de ville de Paris en même temps qu'il fréquente cafés et cercles littéraires comme celui des Vilains Bonshommes. Admirateur de Baudelaire, il s'essaie à la poésie et publie son premier recueil, Poèmes saturniens en 1866 à 22 ans. Frappé par le mariage puis la mort de sa cousine dont il était amoureux, il bascule dans l'alcool et la violence : il en sort provisoirement par son union avec Mathilde, mais le comportement de Verlaine entrainera vite la séparation du couple.

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

Poèmes saturniens

1866

Poèmes saturniens est le titre du premier recueil de poèmes de Paul Verlaine, publié en 1866 chez l'éditeur Alphonse Lemerre.

Verlaine est à cette époque lié avec le groupe constitué autour du jeune poète Louis-Xavier de Ricard, rencontré en 1863, alors qu'il animait une revue littéraire, philosophique et politique : la Revue du Progrès moral, littéraire, scientifique et artistique, dans laquelle Verlaine publie son premier poème en août 1863 : Monsieur Prudhomme, peu avant que la revue ne soit interdite par la censure impériale, et son directeur condamné à huit mois de prison (en mars 1864) pour avoir outragé la morale religieuse et avoir traité, sans autorisation, d'économie politique et sociale[1],[2].

... Suite ici [article wikipedia]

Romances sans paroles

1874

Romances sans paroles est un court recueil de poésie, écrit par Paul Verlaine, et publié en 1874. Le poète voulait dans ce recueil « Mieux exprimer le vrai vague et le manque de sens précis projeté ». Le titre est emprunté à un ensemble de pièces pour piano de Félix Mendelssohn.

Verlaine compose le recueil au cours de ses voyages avec Arthur Rimbaud, sur une période d'à peu près un an. Verlaine envoie Romances sans paroles à son éditeur, Lepelletier, le 19 mai 1873[1]. Verlaine est en prison au moment de l'impression du recueil (d'où la présence de nombreuses coquilles dans la première edition) ; il en reçoit les premiers placards à Mons en novembre 1873 et les premiers exemplaires fin mars 1874[2]. Un service de presse abondant est envoyé aux journalistes, mais malgré cela le recueil reste inaperçu. Romances sans paroles est réédité en 1887 chez Vanier, et, cette fois, se vend mieux (la réédition rapporte 125 francs à Verlaine)[2].

... Suite ici [article wikipedia]