Fiche d'auteur et citations de: Charles Hubert Millevoye


Charles Hubert Millevoye Retour aux auteurs

Né(e) le 24/12/1782

Mort(e) le 26/08/1816

Pays: France

Photo

Charles Hubert Millevoye, né à Abbeville (Somme) le 24 décembre 1782 et mort à Paris le 26 août 1816, est un poète français.

La mélancolie maladive fut le caractère de son talent. Il s’essaya à la poésie sur les bancs du collège, eut même quelques pièces de vers imprimées dans des recueils locaux, et vint à Paris pour achever ses études à l’École centrale, qui remplaçait alors le collège des Quatre-Nations (1798). Après avoir commencé son droit, puis être entré en qualité de commis chez un libraire, il se tourna décidément vers la littérature. A dix-huit ans, il publia un petit recueil de vers : Poésies (1800, in-8o), dont les meilleures pièces sont : les Plaisirs du poëte et le Passage du Saint-Bernard. Son goût et la nature même de son talent le portaient vers les concours académiques ; l’Académie de Lyon couronna son épître sur le Danger des romans (1804) et l’Académie française une série de poèmes : l’Indépendance de l’homme de lettres (1806), les Embellissements de Paris, le Voyageur (1807), la Mort de Rotrou (1811), Goffin ou le Héros liégeois (1812) ; l’Invention poétique fut couronnée par l’Académie d'Angers et Belzunce ou la Peste de Marseille fut désigné pour un des prix décenneaux. Ce genre n’était cependant pas la vraie veine poétique de Millevoye ; il réussit beaucoup mieux dans l’élégie. Son deuxième recueil, qui contenait l’Amour maternel, la Demeure abandonnée, le Bois d&... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations