Fiche d'auteur et citations de: Pierre Desproges


Pierre Desproges Retour aux auteurs

Né(e) le 09/05/1939

Mort(e) le 18/04/1988

Pays: France

Photo

Pierre Desproges, né le 9 mai 1939 à Pantin, mort le 18 avril 1988 à Paris, est un humoriste français réputé pour son humour noir, son anticonformisme virulent et son sens de l'absurde.

Pierre Desproges, issu d'une famille de commerçants de Châlus, était un mauvais élève à l'école[1]. Il passe une partie de son enfance à Luang Prabang (Laos), où son père enseigne le français avant de devenir professeur à Paris. Après une scolarité et un baccalauréat sans grand relief, en 1959, il part pour vingt-huit mois en Algérie, où il doit accomplir son service militaire, période dont il garde un souvenir exécrable. Ne sachant trop que faire pour gagner sa vie, il entreprend des études de kinésithérapie qu'il abandonne assez vite, écrit des photo-romans qu'il confectionne avec ses amis et qui sont publiés, vend des assurances-vie (qu'il rebaptise assurances-mort) puis des poutres en polystyrène expansé[2].

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

Almanach

(Année de parution non renseignée.)

La seule certitude que j'ai c'est d'être dans le doute

2001

Peut-on rire de tout ? Oui, mais pas avec n'importe qui. Dans cet entretien, très libre, mené en décembre 1986 par Yves Riou et Philippe Pouchain, l'insondable Desproges se met à nu – ou presque… Ensemble, ils abordent ses thèmes de prédilection : les féministes, Guy Bedos, Moscou, la mort, le service militaire, Simone Signoret, l'acné, Coluche, la scène, le golf…

... Suite ici [article wikipedia]

Le petit Reporter

2001

Avant de devenir célèbre à la télévision avec l'émission Le Petit Rapporteur, Pierre Desproges écrivait des « Brèves » dans L'Aurore. Ce sont ces textes qui sont repris dans la présente édition.
Tout l'humour de Desproges est déjà là, provocant, décalé. Il suscita d'ailleurs un abondant courrier de lecteurs outrés, exigeant l'éviction de Desproges. Le salut vint d'une lettre adressée à la direction et qui disait : « Je ne lis pas L'Aurore mais je l'achète chaque matin pour Desproges. »
Et c'était signé Françoise Sagan.

... Suite ici [article wikipedia]