Fiche d'auteur et citations de: George Gordon Byron (Lord Byron)


George Gordon Byron Retour aux auteurs

Dit(e): Lord Byron

Né(e) le 22/01/1788

Mort(e) le 19/04/1824

Pays: France

Photo

George Gordon Byron, 6e baron Byron, généralement appelé Lord Byron, est un poète britannique, né le 22 janvier 1788 à Londres et mort le 19 avril 1824 à Missolonghi, en Grèce, alors sous domination ottomane. Il est l'un des plus illustres poètes de l'histoire littéraire de langue anglaise. Bien que classique par le goût, il représente l'une des grandes figures du romantisme avec Robert Southey (qu'il a brocardé dans Don Juan), et surtout Wordsworth, Coleridge, Shelley et Keats.

Il se voulait orateur à la chambre des Lords mais ce sont ses poésies mélancoliques et semi-autobiographiques qui le rendirent célèbre : Hours of Idleness, et surtout Childe Harold, inspiré par son voyage en Orient, propageant le modèle du héros romantique, dont le retentissant succès le surprend lui-même en 1813. Il s’illustre par la suite dans divers genres poétiques, narratif, lyrique, épique, ainsi que dans des œuvres courtes comptant parmi ses plus connues, par exemple She walks in beauty, When we two parted et So, we'll go no more a roving, chacune d'elles chantant un moment de nostalgie personnelle. Il doit quitter l’Angleterre en 1816 en raison du scandale public causé par l'échec de son mariage, sa relation incestueuse avec sa demi-sœur et sa bisexualité. Dans ses œuvres suivantes, rompant avec le romantisme de sa jeunesse, il donne libre cours au sarcasme, à son génie de la rime et de l'improvisation avec Beppo et son œuvre maîtresse, Don Juan.

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

Lara

1814

Lara, A Tale is a rhymed, tragic narrative poem by Lord Byron; first published in 1814. The first work composed after Byron abandoned the idea of giving up writing and buying back his copyrights, it is regarded by critics as a continuation of the autobiographical work begun in The Corsair[1]. Unlike The Corsair, it was published anonymously, in conjunction with Samuel Rogers' Jacqueline[2].

This powerful narrative poem tells of the fateful return of Count Lara to the British Isles after spending years abroad traveling the orient.

... Suite ici [article wikipedia]

Manfred

1817

Manfred est un drame en vers de George Gordon Byron, dit Lord Byron, publié en 1817.

Cette pièce s'inspire, pense-t-on, dans son plan, du Faust de Goethe et selon certains, contiendrait une allusion du poète pour sa demi-sœur Augusta Leigh.

... Suite ici [article wikipedia]