Fiche d'auteur et citations de: Robert Musil


Robert Musil Retour aux auteurs

Né(e) le 06/11/1880

Mort(e) le 15/04/1942

Pays: Autriche

Photo

Robert Musil (/ˈmuːzɪl/, /ˈmuːsɪl/), né le 6 novembre 1880 à Klagenfurt en Carinthie et mort le 15 avril 1942 à Genève, est un ingénieur, écrivain, essayiste et dramaturge autrichien[1].

Né au sein de la génération expressionniste allemande2, Robert Musil est surtout connu pour son premier roman Les Désarrois de l'élève Törless (1906) et pour son roman inachevé L'Homme sans qualités (2 tomes, 1930-1933). Ce roman a suscité peu de réactions lors de sa publication au début des années 1930 et n'a été redécouvert que dans les années 1950 grâce à Adolf Frisé qui en édita une version remaniée, en trois tomes. Cette œuvre est considérée comme un des romans fondateurs du XXe siècle, avec À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et Ulysse de James Joyce, selon les mots de l'écrivain Thomas Mann, qui admira toujours le travail de Robert Musil. En effet, le lecteur y « trouve exprimée, en termes plus forts et plus complexes que nulle part ailleurs, cette aspiration du début du XXe siècle à redéfinir une culture, une spiritualité sur les ruines du passé, ce regret d'une totalité mythique perdue »

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

L'homme sans qualités

1930

L'Homme sans qualités (Der Mann ohne Eigenschaften) est un roman inachevé de l'écrivain autrichien Robert Musil.

Cette œuvre immense est considérée par Thomas Mann, avec Ulysse de Joyce et À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, comme un des plus grands romans du XXe siècle. Dans son journal de 1932, il disait même : « Ce livre étincelant, qui maintient de la façon la plus exquise le difficile équilibre entre l'essai et la comédie épique, n'est plus, Dieu soit loué, un “roman” au sens habituel du terme : il ne l'est plus parce que, comme l'a dit Goethe, “tout ce qui est parfait dans son genre transcende ce genre pour devenir quelque chose d'autre, d'incomparable”. Son ironie, son intelligence, sa spiritualité relèvent du domaine le plus religieux, le plus enfantin, celui de la poésie. »

... Suite ici [article wikipedia]