Fiche d'auteur et citations de: Anatole France


Anatole France Retour aux auteurs

Né(e) le 16/04/1844

Mort(e) le 12/10/1924

Pays: France

Photo

Anatole France, pour l'état civil François Anatole Thibault[1], né le 16 avril 1844 à Paris, mort le 12 octobre 1924 à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire), est un écrivain français, considéré comme l’un des plus grands de l'époque de la Troisième République, dont il a également été un des plus importants critiques littéraires.

Il devient une des consciences les plus significatives de son temps en s’engageant en faveur de nombreuses causes sociales et politiques du début du XXe siècle[2].

... Suite ici [article wikipedia]


Consulter ses citations


Ses ouvrages référencés en base:

L'Île des pingouins

1908

L'Île des Pingouins est un roman d'Anatole France paru en 1908.

Il s'agit d'une histoire parodique de la France constituée de nombreuses allusions à l'histoire contemporaine. Le Livre VI (Les Temps modernes) relate l'affaire Pyrot, qui n'est autre que l'affaire Dreyfus :

... Suite ici [article wikipedia]

Le Crime de Sylvestre Bonnard

1881

Le Crime de Sylvestre Bonnard, membre de l'Institut, dont la première version date de 1881, est le premier roman d'Anatole France. Par cette œuvre, l'une de ses toutes premières en prose, il se fit connaître comme romancier, alors qu'il a déjà 37 ans et était principalement connu comme poète affilié au Parnasse. L'œuvre reçut le prix de l'Académie française.

Sylvestre Bonnard, membre de l'Institut, est un historien et un philologue, doté d'une érudition non dénuée d'ironie : « Savoir n'est rien – dit-il un jour – imaginer est tout. »

... Suite ici [article wikipedia]

Le mannequin d'osier

1898

Le mannequin d'osier est un roman de l'écrivain français Anatole France publié en 1898. Il constitue le deuxième volume de la tétralogie romanesque de l'Histoire contemporaine et fait suite à l'Orme du mail. L'action du roman se déroule en 1897-1898.

La vie privée de M. Bergeret connaît un grand bouleversement lorsqu'il découvre que sa femme l'a trompé avec son meilleur élève, M. Roux. En conformité avec son caractère, M. Bergeret décide alors de ne plus adresser la parole à sa femme. Il la soumet ainsi à une torture morale lente mais irrésistible qui porte ses fruits, car son épouse décide de quitter le domicile conjugal à la fin du roman. Cependant M. Bergeret souffre lui aussi, principalement dans son orgueil. Il cherche sa consolation dans les livres et les idées, ce qui a des conséquences dans ses pensées et sa conversation où il tient des propos amers sur la vie, qui n'est que souffrance, et sur ses contemporains qu'il compare à des chimpanzés.

... Suite ici [article wikipedia]